Le maire de la commune de LA TESTE DE BUCH (33) a retiré un permis de construire une maison avec piscine au mois d’aout 2016. Précisément le 16 aout 2016. La société bénéficiaire du permis de construire a saisi le tribunal administratif afin que cette décision de retrait soit annulée. Le tribunal administratif de Bordeaux ayant refusé d’y faire droit, l’affaire a été portée devant le Conseil d’Etat. Le permis de construire qui était définitif à la date du 16 aout 2016 a été retiré par le maire de la commune de LA TESTE au regard de la fraude commise…
Les non-initiés au contentieux des autorisations d’urbanisme l’ignorent souvent mais une requête devant le tribunal administratif à l’encontre d’un permis de construire ou d’une décision de non-opposition à déclaration préalable de travaux doit être notifiée dans le délai de 15 jours à l’auteur de la décision et à son bénéficiaire par courrier RAR. Cette règle est prévue à l’article R. 600-1 du code de l’urbanisme : « En cas de déféré du préfet ou de recours contentieux à l'encontre d'un certificat d'urbanisme, ou d'une décision relative à l'occupation ou l'utilisation du sol régie par le présent code, le préfet ou l'auteur du…
Voici un arrêt de la Cour de cassation qui vient rappeler la force du droit de propriété en matière d’empiétement. A l’origine de ce litige, les auteurs d’un empiétement sur la propriété de leur voisin ont assigné ce dernier pour tenter de faire reconnaître leur droit de propriété par prescription trentenaire. Ils ont toutefois tendu le bâton pour se faire battre puisqu’à titre reconventionnel le voisin a demandé qu’il soit mis fin à l’empiétement par l’expulsion de l’occupant de la maison voisine et  la condamnation des demandeurs à démolir la maison litigieuse. La Cour d’appel de Cayenne a condamné les…
Par jugement du 7 mars 2018, le tribunal administratif de Dijon a transmis au Conseil d’Etat une question préalable avant de statuer sur la problématique de la création d’un aérodrome privé : « Lorsque le retrait d'une décision créatrice de droits, pris avant l'expiration du délai de quatre mois, a été annulé par le juge administratif alors qu'il aurait pu être légalement pris, l'administration dispose-t-elle, au regard du principe de légalité, compte tenu des intérêts généraux dont elle a la charge et dans le respect de l'autorité absolue de la chose jugée, d'un nouveau délai de quatre mois, à compter de la…
Aux termes du premier alinéa de l’ancien article L. 146-4 du code de l’urbanisme, désormais repris à l’article L. 121-8 du même code, « L'extension de l'urbanisation doit se réaliser soit en continuité avec les agglomérations et villages existants, soit en hameaux nouveaux intégrés à l'environnement ». La notion d’extension de l’urbanisation en continuité avec une agglomération donne lieu à une jurisprudence fournie. Le Conseil d’Etat précise dans un arrêt du 11 juillet 2018 que « un projet de construction peut être regardé comme réalisé en continuité avec une agglomération existante pour l'application du I de l'article L. 146-4 du code de l’urbanisme lorsqu'il…